Intervention “Service de fourniture électrique en Afrique: vers la fin du grand réseau centralisé?”

Bonjour à tous !

Demain, j’aurai le plaisir de réaliser une intervention intitulée “Service de fourniture électrique en Afrique: vers la fin du grand réseau centralisé?”.

Le plan de présentation est le suivant:

  1. Echelle macro: Afrique Subsaharienne
    1. Constat de l’électrification
    2. Enjeux autour de l’électricité
    3. Défis multidimensionnels pour étendre l’accès
  2. Etude de terrain: Cotonou et Abomey-Calavi
    1. Contexte socio-institutionnel
    2. Réseau conventionnel
    3. Dispositifs marchands
  3. Vers du post-réseau?
    1. Typologies des voies “post-réseau”
    2. Changement de paradigme?
    3. Penser par “l’échelle des services énergétiques”

Photos exposées pour “La mise en image du rebus”

Deux photos de mes terrains à Lima (Pérou) en 2014 et 2015, font actuellement partie de l’exposition “La mise en image du rebut : matières, corp(u)s et pratiques autour des déchets” du réseau SUD (Sociétés Urbaines et Déchets), projet porté par Claudia CIRELLI et Bénédicte FLORIN, Cité, TERRitoires, Environnement et Sociétés (CITERES).

Lien vers l’exposition photos et plus d’informations sur le projet : https://sud.hypotheses.org/exposition

https://f.hypotheses.org/wp-content/blogs.dir/1668/files/2016/10/Affiche_Expo_Sud.jpg

 

Intervention lors du “Séminaire doctorants – ESO Le Mans”

Les doctorants du laboratoire ESO-Le Mans m’ont offert l’opportunité de leur présenter mes travaux de recherche en cours au sein du LATTS sur l’électricité en Afrique de l’Ouest, lors de leur séminaire doctorant du 22 mai 2017 à l’Université du Mans. Mon intervention portait sur le système composite de fourniture électrique et les inégalités d’accès aux services énergétiques urbains.

Plan de la communication :

“(1) Introduction: Sujet, Terrain, Contexte, (2) Enjeux: enjeux autour de l’électricité, constat des inégalités d’accès, (3) Défis multidimensionnels: matérialité et technologie, contextes institutionnels, défis économiques et financiers, (4) Notre recherche: questionnement, approches (5) Conclusion: perspectives”

Intervention lors de la “Labex Week 2017”

J’ai eu l’occasion d’intervenir brièvement lors de l’événement “Hybridations électriques et villes diffuses des Suds : enjeux théoriques et empiriques des mini-réseaux” au sein du Groupe Transversal “Ville et énergie” sous la responsabilité de Sylvy Jaglin (UPEM/LATTS) – Margot Pellegrino (UPEC/LAB’URBA). Cet événement s’insérait dans la Labex Week 2017 – 2ème édition – 11/15 septembre 2017 à Champs sur Marne. Ma courte intervention se concentrait sur la diversification des modes d’accès à l’électricité dans l’urbain africain à partir des retours du terrain effectué durant cette première année doctorale à Cotonou et Abomey-Calavi (Bénin).

Plan de la communication :

“(1) Contexte: terrain d’étude, généralités, habitat, (2) secteur électrique: approvisionnement en électricité, électrification, consommation énergétique finale des ménages, mode d’éclairage, (3) Service de fourniture en réseau défaillant: crises récurrentes, projets de développement, (4) Diversification des modes d’accès à l’électricité: dispositifs individuels, dispositifs collectifs, système composite, (5) recherche doctorale en cours: inégalités socio-territoriales, dispositifs sociotechniques et pouvoir des institutions”

Article publié dans “Territorios”

Je vous annonce la publication de :

Rateau, M. (2017). Conflictos de apropiación de residuos reciclables e innovaciones socio-institucionales en Lima. Territorios, (37), 61-80. Doi: http://dx.doi.org/10.12804/revistas.urosario.edu.co/territorios/a.5086

Il s’agit d’un article en espagnol, mais je vous propose une traduction de son résumé :

“Durant de nombreuses années, les politiques publiques de gestion des déchets ont mené des actions de répression contre les acteurs du recyclage informel. Au Pérou, depuis la Loi du Reciclador de 2009, les politiques publiques se positionnent en faveur d’un recyclage inclusif, au moyen de l’intégration des recicladores. En mobilisant les concepts d’innovation socio-institutionnelle et d’appropriation des déchets recyclables, l’objet de cet article est d’affirmer que les modalités d’implantation de la Loi conduisent à la création de modèles de gestion des déchets recyclables innovants qui permettent de diminuer le conflit d’accès à ces déchets entre recicladores formels, mais dans le même temps, ce conflit se déplace du sein des recicladores vers une rivalité entre formels et informels. Il s’avère que, grâce aux innovations socio-institutionnelles, le nouvel intérêt institutionnel pour la collecte sélective n’entraîne pas la création d’un conflit d’appropriation entre le service public et la logique marchande du recyclage, comme ça aurait pu l’être.”

Le texte intégral est accessible en ligne: https://revistas.urosario.edu.co/index.php/territorios/article/view/5086

Alternatives et services urbains dans les Suds

Ce carnet a pour vocation de rendre compte des recherches d’une jeune chercheure, qui portent principalement sur des questions de diversification des modes de fourniture des services urbains essentiels dans les villes du Sud. Il s’agit plus particulièrement, de la diversification du service de gestion des déchets via l’intégration des récupérateurs informels en Amérique du Sud et du service électrique en Afrique de l’Ouest.